Rencontres et échanges

Partir en voyage dans un endroit que l'on ne connait pas et rencontrer des résidents locaux pour partager et échanger avec eux sur divers sujets, c'est une riche expérience de vie forte en émotion.

180 m² partagés par 6 familles

Comme je ne voulais pas rester cantonné à l'hôtel mais plutôt découvrir le quartier et aller à la rencontre des autochtones, j'eus l'occasion d'accompagner un pêcheur qui se joignait régulièrement au groupe des vendeurs sur la plage

Il me présenta sa petite famille et sa modeste demeure qui était composée d'une pièce parmi six autres dans une maison commune. Chaque pièce faisait environ trente mètres carrés, il vivait là avec sa femme et trois de ses enfants.

Son plus grand fils, qui habitait ailleurs, était à l'hôpital. Il allait lui rendre visite, alors je lui ai proposé de l'accompagner, ce qu'il accepta et donc nous sommes allés ensemble à l'hôpital.

 

J'étais curieux de découvrir à quoi pouvait ressembler un hôpital au Kenya.

Nous étions loin des standards d'hygiène et d'intimité qui étaient appliqués en Europe. L'établissement était géré par une communauté de sœurs religieuses. Les chambres étaient séparées par des rideaux en tissus épais, les patients installés sur des lits de camps souffraient de leurs maux mais aussi de la chaleur et de quelques insectes qui virevoltaient tout autour d'eux. Le spectacle était désolant mais l'hôpital fonctionnait bien, prenant en charge les malades et autres blessés pour leur offrir un peu de réconfort, leur permettant ainsi de recouvrir la santé dans la plupart des cas.

Mon accompagnateur prit des nouvelles de son fils, lui remit des effets personnels et nous quittâmes les lieux.

Autorisation de photographier

Les gens étaient bienveillants et aimables dans la plupart des rencontres que j'avais faites. Cependant, au gré de notre balade, nous avons rencontré un groupe de trois jeunes qui fût un peu moins loquace que les autres personnes que nous avions rencontrées auparavant. En fait, je voulais prendre une photo du lieux où nous nous trouvions mais les trois individus étaient placés au milieu du cadre. Mon accompagnateur leur demanda en swahili, la langue traditionnelle parlée en Afrique, s'ils pouvaient s'écarter un peu pour que je puisse prendre un cliché de souvenir. Ce ne fût pas possible. Dans un soucis de sécurité, je dis à mon camarade de route que cela n'avait pas d'importance et nous reprîmes notre chemin. 

Pendant un voyage, il est important de connaitre les us et coutumes du pays que l'on visite et il est préférable d'éviter des attitudes, gestes ou paroles, qui nous paraîtraient normaux mais qui peuvent vite devenir sources d'ennuis avec des conséquences quelques fois démesurées. Par exemple, au Kenya et en Afrique en général, il est important de demander l'autorisation avant de prendre en photo une personne ou un bâtiment même anodin.  

Notre retour de promenade s'est passé sans encombres et j'ai pu découvrir une partie de la vie de la population locale en dehors de l'hôtel où les gens sont, généralement, plus affables avec les touristes. 

Vol Retardé - 300x250.png
ACS - Globe Partner.png

Cadiz (Espagne)

San Francisco (USA)

Caslano (Suisse)

A propos de moi ...

Le voyage est une grande passion pour moi et ma femme, un besoin d'aller à la rencontre des autres et de la vie locale des gens, pour découvrir des lieux, des us et coutumes.

 

Read More

 

© 2023 by Voyager l'Esprit Libre. Proudly created with Wix.com

Contact